07/03/2018

Les femmes et l’industrie genevoise, épisode 1 : Carole Hubscher, présidente de Caran d’Ache

A l’occasion de la Journée internationale du droit des femmes, nous vous proposons de lever le rideau sur un cliché qui a la vie dure: l’industrie à Genève serait-elle un bastion masculin ?

Aujourd’hui cette image est largement dépassée puisque plus de 31% des postes de travail du secteur sont occupés par des femmes selon l’OCSTAT (chiffre 2014).  A l’échelle du canton, cela représente plus de 7750 Super Women.

Nous vous proposons de découvrir quelques-unes de ces femmes qui font vibrer l’industrie genevoise. Aujourd’hui, Carole Hubscher, présidente de la célèbre Maison genevoise Caran d’Ache nous ouvre les portes de son univers coloré.

 

Photo_CH_2012_20cm_300dpi.jpg


Madame Hubscher, que représente l’industrie pour vous?

L’industrie c’est avant tout  des métiers magnifiques et divers. Chez Caran d’Ache nous en comptabilisons près de 90 différents qui requièrent savoir-faire, ingéniosité, esprit d’invention et rigueur à tous les niveaux. Nous ne sommes pas dans un secteur de service, mais travaillons au quotidien sur des objets tangibles. Chez Caran d’Ache, nous conceptualisons,  fabriquons et distribuons des instruments d’écriture et de dessin pour toutes les générations

Quand on parle d’industrie, les gens ont trop souvent en tête une image d’industrie lourde et répétitive. A l’heure de l’industrie 4.0 ce n’est plus du tout représentatif de la branche. Ce qui m’a toujours attirée dans ce secteur, c’est le côté créatif  et ingénieux qui intervient à toutes les étapes du processus.

Etre une femme dans l’industrie aujourd’hui qu’est-ce que ça veut dire ?

Une femme dans l’industrie c’est finalement très courant chez Caran d’Ache, puisque nous atteignons quasiment la parité entre hommes et femmes.

D’après moi, être une femme dans l’industrie ça veut dire participer à la diversité d’une branche qui en a absolument besoin pour aller de l’avant : c’est justement la complémentarité des profils qui constitue la richesse de notre secteur, qui nous permet de nous remettre en question et d’innover Ne vous êtes-vous jamais dit en marchant en talons sur une rue pavée ou en entrant dans une salle de bain : « C’est forcément un homme qui a conçu ça de cette manière » ? Les femmes représentent 50% du marché, il est donc indispensable qu’elles soient aussi présentes du côté de l’industrie. En bref, être une femme dans l’industrie, c’est être au cœur de l’action.

Quels conseils donneriez-vous à une jeune femme qui voudrait faire carrière dans l’industrie ?

Je lui dirai de se lancer, sans aucune hésitation. L’industrie et ses métiers peuvent réellement offrir de très beaux parcours. Je n’ai jamais regretté d’avoir choisi cette direction. Dans nos choix professionnels, il est primordial de donner du sens à ce que nous faisons et ce que nous sommes. En s’engageant dans l’industrie, nous nous donnons la chance de pouvoir vraiment participer activement à rendre notre monde meilleur.

18:14 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Bravo de relever que parmi les grands Hommes de notre République, il y a aussi de femmes!

Écrit par : Michèle Roullet | 10/03/2018

Les commentaires sont fermés.